Du Brahmane à la laitière Les sources indiennes des Fables de La Fontaine

la fontaine carré

Le programme

Marionnettes : Fables tirées des derniers Livres

Musique :  Georg Philip Telemann

(Fables et pièces à déterminer lors de la période de création)

Si on connaît bien l’influence d’Esope sur le travail de Jean de la Fontaine, on a souvent ignoré que l’origine d’une grande partie de ses apologues (les 6 derniers livres de 1678 et 1679) provient d’un recueil issu d’une tradition orale et rédigé en sanscrit entre le 3ème siècle avant notre ère et le 3ème siècle de notre ère, le Pañcatantra.

Texte le plus diffusé après la Bible, le Pañcatantra est destiné à l’éducation morale des princes. Il se présente sous la forme d’une parabole à tiroirs : une histoire sert de cadre à plusieurs contes animaliers enchâssés les uns dans les autres à la manière d’une poupée russe. Il met en scène des animaux qui s’expriment comme des hommes. Leurs paroles servent de subterfuge pour enseigner les principes d’une bonne gouvernance à de jeunes princes et dispensent sous une forme divertissante préceptes et morales. Elles rappellent à tous l’art de la civilité et du bien-vivre ensemble.

La voie qui a permis au fabuliste français de prendre connaissance de ces écrits emprunte un chemin long et tortueux. Traduit successivement en perse, en syriaque, en arabe, en hébreu, etc… pour un total de plus de 200 versions en 50 langues différentes, le Pañcatantra atteint l’Europe au 11ème siècle et est connu au 16ème siècle sous le nom : Fables de Pilpai. C’est cette source que mentionne la Fontaine dans sa préface au second livre de ses Fables.

  • Artistes marionnettistes

KK RAMACHANDRA, assisté de 3 de ses fils

  • Artistes musiciens d’Akadêmia

2 violons, 1 alto, 1 violoncelle, 1 archiluth,
1 clavecin

Direction : Françoise LASSERRE

Pour mettre en valeur l’origine indienne de la seconde partie des Fables de La Fontaine, l’ensemble vocal et instrumental Akadêmia, fondé en 1986 par Françoise Lasserre, fait appel à un théâtre de marionnettes indien. Originaire du Kerala, le Tolpava Koothu est un théâtre d’ombres (éclairé avec des lampes à huile) utilisant des marionnettes en cuir. KK Ramachandra est le leader d’une troupe qui dépasse les sujets traditionnels comme le Ramayana pour illustrer des sujets contemporains comme le Mahatma Gandhi ou les élections !

Articles de presse

Il n'y a pas d'article