Akadêmia Biographie

Portrait de l'ensemble Akadêmia

Créé en 1986, Akadêmia est un ensemble baroque instrumental et vocal au projet artistique singulier. Son nom, en référence à l’école philosophique fondée par Platon, témoigne de l’ancrage humaniste de la démarche de Françoise Lasserre.
L’exigence de la recherche et du respect des sources musicales, indispensables à une certaine « authenticité », mais aussi le désir de susciter l’émotion sont au cœur de son projet artistique.

La riche production discographique de l’ensemble, consacrée à Palestrina, Monteverdi, Landi, Cavalli, Schütz et Bach, est largement saluée par la critique et a reçu plusieurs récompenses (Diapason d’or, ffff de Telerama, Choc de Classica…).

En 2016, Akadêmia fête ses 30 ans d’existence et donne à cette occasion plusieurs concerts prestigieux, notamment le Magnificat et la Trauerode de Bach au Festival de la Chaise-Dieu, le programme Johann Christoph Bach à l’Oratoire du Louvre de Paris et Orfeo par-delà le Gange à l’Arsenal de Metz et à l’Opéra de Reims.
Ces trois concerts illustrent bien la direction que Françoise Lasserre impulse à Akadêmia depuis plusieurs années, en s’attachant à proposer une lecture nouvelle des grandes œuvres qui ont fait le succès de l’ensemble.
Son ambition est de faire résonner la musique ancienne dans le monde moderne, par la construction de ponts entre les disciplines artistiques (danse, littérature, théâtre de marionnettes, vidéo…), les époques et les cultures extra-européennes.

Ses interprétations de Schütz et Monteverdi sont ainsi à l’origine de plusieurs créations de danse contemporaine : Altro Canto de Jean-Christophe Maillot en 2006 qui continue de tourner à travers le monde,  Mea Culpa et Mercy de Sidi Larbi Cherkaoui en 2006 et 2014.
Pour favoriser une proximité entre le public d’aujourd’hui et les grandes pages de la musique baroque, Akadêmia commande deux textes en français au poète Jean-Pierre Siméon. En 2010, c’est Orphée et la musique italienne qui sont à l’honneur avec  La mort n’est que la mort si l’amour lui survit.
Puis en 2014-2015, le spectacle Et ils me cloueront sur le bois, réécriture contemporaine et humaniste de la Passion selon Matthieu, propose une approche inédite du chef d’œuvre de Jean-Sébastien Bach.

Depuis 2013, Akadêmia est très engagé en Inde. Son opéra Orfeo par-delà le Gange, d’après l’œuvre de Claudio Monteverdi, a été le point de départ d’un travail de formation et de coopération avec de jeunes artistes indiens, qui se poursuit aujourd’hui. Cet engagement s’inscrit dans la continuité du travail d’Akadêmia en France pour former et accompagner de jeunes professionnels dans leurs débuts.

Akadêmia s’investit auprès des publics pour faire découvrir les œuvres et les instruments baroques et favoriser l’accès de tous à l’émotion du concert.
Il intervient régulièrement dans les écoles, collèges et lycées et noue des partenariats étroits avec des centres sociaux, des maisons de retraite ou encore le Secours Populaire ou l’association Cultures du Cœur.

 

L’Ensemble Akadêmia est en résidence à Reims.
Il est soutenu par la région Champagne-Ardenne et le Département de la Marne.
Mécénat Musical Société Générale est son principal mécène.
Akadêmia reçoit également le soutien de Champagne Boizel, Plurial-Novilia, Best Western Plus Hôtel de la Paix, Cabinet Expertise-Audit-Conseil FCN et X-PM (partenaire de ses projets internationaux).